Anthony Hamilton espère que la F1 suivra l’exemple de son fils en Autriche

Silverstone Test, Day 2 - Steve Etherington

Le père de Lewis Hamilton espère que toute la F1 suivra l’exemple de son fils lors de la première manche de la saison 2020 et se mettra à genoux pour manifester son soutien à Black Lives Matter, ainsi qu’aux soignants qui étaient en première ligne pendant la crise du coronavirus.

Depuis quelques semaines, le pilote Mercedes Lewis Hamilton a exprimé à plusieurs reprises son soutien au mouvement Black Lives Matter, après le décès de George Floyd aux Etats-Unis.

Le Britannique condamne fermement toute forme de racisme et a d’ailleurs encore publié un message sur son compte Instagram ce mercredi dans lequel il s’en prend à Helmut Marko, le conseiller motorsport de l’équipe Red Bull Racing [à lire ici]

Le papa de Lewis Hamilton, très fier de voir son fils mener ce combat, espère cependant que toute la communauté de la F1 se joindra à lui lors de la première manche de l’année en Autriche le 5 juillet.

« Je pense que ce que Lewis fait est incroyable. Il est tout seul et n’a pas peur de mettre la tête au dessus du parapet pour quelque chose en quoi il croit. » a déclaré Hamilton Sr à GPfans.com.

« Je me suis assis et j’ai lu ses commentaires et je me suis dit « wow » ! C’est puissant. Je ne suis pas surpris que cela vienne de Lewis parce qu’il aime briser les moules. »

« Ce qui m’a le plus surpris, c’est que personne d’autre n’a dit ou fait quoi que ce soit avant lui. Il ne devrait pas s’agir que de Lewis, il devrait s’agir de la F1. »

« Espérons que la Formule 1 mettra un genoux à terre. Ce devrait être la F1 ou la FIA qui dit : « lors de la première course, mettons un genoux à terre. Non seulement pour Black Lives Matter, mais aussi pour ceux qui ont souffert et souffrent du Covid. »

« Pour dire merci aux médecins, infirmières et autres travailleurs clés qui ont mis leur vie en danger, nous pensons à toutes les personnes concernées. »

« Je ne pense pas que ce soit la seule responsabilité de Lewis, mais c’est aussi la responsabilité de la F1. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*