Mercedes nous détaille les protocoles sanitaires mis en place dans ses usines

2020 Brackley - Post-shutdown return to work - Steve Etherington

Comme les autres équipes en F1, Mercedes a eu l’obligation d’adapter son usine [ou plutôt ses deux usines moteur et châssis] aux nouvelles normes sanitaires en raison de la crise du coronavirus.

Pour l’équipe championne du monde en titre, tout le challenge réside à faire en sorte de faire travailler une très grande partie de ses employés depuis leur domicile tout en veillant à renforcer les mesures de sécurité sur site pour ceux qui n’ont pas d’autre choix que de venir travailler à l’usine.

« Les centres technologiques Mercedes F1 de Brackley et de Brixworth ont tous deux subi une transformation sociale avant la fin de la fermeture pour garantir que notre personnel puisse retourner au travail en toute sécurité. » nous explique le porte-parole de l’équipe Mercedes.

« Avant que les membres de l’équipe ne soient autorisés à revenir sur place, chacun a participé à une introduction en ligne pour se familiariser avec les nouvelles directives. »

« Maintenant, lorsque nos collègues arrivent à l’usine, leur température est vérifiée pour s’assurer qu’ils n’ont pas de fièvre. »

 » Une signalisation a été ajoutée autour de l’usine pour rappeler au personnel les protocoles d’hygiène et de distanciation sociale, mais aussi pour marquer les nouveaux systèmes à sens unique qui ont été mis en place dans de nombreuses zones des usines – telles que les couloirs, les escaliers et les trottoirs, ainsi qu’autour des bureaux. »

« Le système de ventilation fonctionne à pleine capacité pour garantir le nombre maximal de changements d’air par heure possible. »

« Dans les zones où le travail effectué ne permet pas de distanciation sociale, ainsi que lorsque des collègues se déplacent dans l’établissement, ils sont tenus de porter des masques faciaux. »

« Les employés doivent pratiquer l’hygiène des mains et sont également tenus d’essuyer les postes de travail avant et après le travail et lors des pauses. »

« Des masques faciaux, des gants, des lingettes désinfectantes et un désinfectant pour les mains sont disponibles dans toute l’usine pour rendre la conformité aux nouveaux protocoles aussi simple que possible. »

« Dans le même temps, l’usine est encore relativement «vide» avec environ la moitié de la main-d’œuvre travaillant à domicile. »

« Les membres de l’équipe travaillant à l’usine sont ceux dont les emplois nécessitent leur présence sur site, par exemple, ayant besoin d’accéder à certaines machines ou outils. »

« L’un des plus grands défis était de s’assurer qu’un grand pourcentage de nos employés pouvaient travailler à domicile. »

« Auparavant, le nombre maximal d’employés de MGP travaillant à domicile en même temps était d’environ 70. Aujourd’hui, nous atteignons des pics d’environ 450 personnes. Cela a créé un certain nombre de défis, en particulier pour notre service informatique qui devait veiller à ce que les membres de notre équipe puissent travailler dans la sécurité de leur propre domicile. »

« Dans le même temps, la modification des protocoles d’une usine entière n’a pas été une tâche facile, en particulier pour les zones qui ont travaillé sur le projet Pitlane pendant la fermeture et étaient donc toujours en activité. »

« Il y avait beaucoup d’aspects à considérer – de l’installation de scanners thermiques à divers endroits dans l’usine jusqu’à la manière la plus sûre de distribuer des aliments dans la cantine. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*