Pas de spectateurs avant 2021 en F1 selon Cyril Abiteboul

Selon Cyril Abiteboul, patron de l’équipe Renault DP World F1 Team, les spectateurs ne seront pas de retour avant au moins la saison 2021 en F1.

La Formule 1 s’apprête à débuter sa saison 2020 en Autriche le 3 juillet, mais les huit premières courses déjà confirmées se disputeront à huis clos en raison de la crise sanitaire du coronavirus.

Interrogé dans la série Enabling Smarter Conversations de DP World, Cyril Abiteboul pense que les spectateurs ne pourront pas revenir avant la saison 2021 sur les circuits du calendrier.

« Nous nous préparons à une saison à huis clos, avec évidemment plusieurs scénarios économiques au vu des circonstances mais nous espérons pouvoir accueillir un tout petit nombre de fans durant les courses de cet été. » a déclaré Abiteboul.

« Je n’ai pas mes propres prédictions mais si on regarde l’évolution de la pandémie, elle semble sous contrôle en Europe mais on devra probablement attendre de passer un cycle complet, un hiver complet avant de trouver des promoteurs prêts à prendre le risque d’organiser des courses avec des gradins remplis. »

« C’est pour ça que le souci principal est de protéger le sport, de protéger la Formule 1 pour l’année prochaine quand nous pensons que la situation sera redevenue normale. »

« Une des difficultés qu’on a, même si on accepte de se passer des fans pour garder le sport vivant, c‘est que la Formule 1 représente un grand rassemblement de gens. »

« Ça fait environ 2000 personnes entre les dix équipes, les pilotes, les physios, plus la Formule 1 et la FIA (les instances dirigeantes), toutes les parties prenantes du sport, ça fait 2000 personnes à bouger d’un pays à l’autre et nous parlons des difficultés rencontrées avec les autorités nationales, c’est une des difficultés auxquelles nous avons dû faire face. »

« Nous ne sommes pas une petite organisation même sans les fans, sans les sponsors, même sans les médias, nous représentons un large rassemblement de gens. »

« Nous nous préparons effectivement à des mesures très strictes, des règles drastiques en arrière-plan de la course. »

« Nous allons devoir mettre en place des tests, tous les cinq jours nous allons devoir répéter ces tests. Evidemment, il y aura des équipements de protection que nous devrons porter dans les garages. »

« Si vous pensez à la préparation d’une voiture avant les qualifications, au moins, le pilote porte un casque et des gants mais si vous pensez à la distanciation sociale à tenir dans ce contexte, c’est un vrai challenge. Mais heureusement, nous avons eu un très bon dialogue avec l’OMS et c’est ce qui va permettre de reprendre la course. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*